jeudi 26 juillet 2012

Gérer la balance des blancs sur les DSLRs.





Retrouvez en vente le PDF de formation FCPX de la version mise à jour 10.0.5.


La balance des blancs permet d'étalonner le capteur de l'appareil photo ou de la caméra vidéo, pour qu'ils puissent restituer de manière fidèle les couleurs d'une scène. On doit leur donner une référence de blanc soit de manière automatique, soit d'une façon manuelle.

Cette opération est à refaire à chaque changement d'ambiance de lumière. Le principe de base est simple, il vous suffit de diriger l'appareil vers un papier, un mur ou un tissu de couleur blanc pour enregistrer les informations et donner une référence à l'appareil. Bien sûr le blanc dit de référence devra se trouver dans le rayon d'action de votre scène principale avec son éclairage fini.

1. Qu'est ce que la balance des blancs :

Ce terme technique désigne l'analyse de l'appareil pour restituer fidèlement les couleurs suivant la température couleur de la lumière. Ce qu'il faut savoir c'est qu'il existe différents types de lumière :
  • La lumière du jour avec une température de couleur variant de 5500 K à 10000 K .
  • La lumière tungstène / incandescente des lampes avec 3200 K.
  • La lumière Halogène avec 4000 K.
  • Les Néons avec 3000 K.
  • La flamme d'un bougie ou couché de soleil avec 2000K.
Suivant les conditions de prise de vue, l'appareil enregistrera les couleurs avec les dominantes de la lumière, plus la température est basse (bougies, faible éclairage etc...) plus les couleurs seront rouges et pour les hautes températures (lumière du jour avec ciel bleu) on aura des teintes bleues.
 
Exemple de photographie avec dominante rouge (lumière Halogène) et avec étalonnage des blancs

 2. Les réglages du Canon 5D :

Voici les réglages de la température de couleur sur le Canon 5D Mark II (de nombreux appareils disposent sensiblement des mêmes réglages) :


Auto Ou AWB :
L'appareil détermine seul la température de couleur de votre scène et adjuste la balance des blancs en mode automatique après analyse de votre image.
Lumière du jour :
Utiliser ce paramètre pour des scènes en extérieur avec un ciel bleu, on considére une température de couleur entre 5200 et 5400K.
Ombre :
Lorsque vous êtes sous des arbres ou à l'ombre d'un bâtiment... dans les zones sombres la lumière à tendance à être bleu dans les blancs et les noirs.
Nuageux, crépuscule, coucher de soleil :
A utiliser sous un temps nuageux.
Tungstène :
Lorsque vous êtes en intérieur avec des éclairages domestiques (ampoule de lampe classique).
Fluorescent :
A utiliser dans les lieux industriel, les hangars, éclairage public etc....
Flash :
L'utilisation du flash possède une lumière blanche
Personnalisé :
Cette option permet de régler manuellement la balance des blancs pour une source de lumière spécifique avec une meilleur précision.
Kelvin :
Autre option manuelle, c'est vous qui réglez la température de couleur à l'aide de la molette et en regardant votre image.

Ecran du Canon 5D Mark II sélection de la température de couleur.

Si vous travaillez en mode automatique (cas d'une prise de vue urgente) vous laissez l'appareil analyser la lumière pour trouver la bonne température de couleur. Si votre scène comporte plusieurs types de lumière, l'appareil tentera d'établir une balance qui pourra ne pas forcément vous satisfaire, heureusement en post-production vous pourrez faire un étalonnage via FCPX ou autres logiciel de correction colorimétrique.
Mais si vous avez le temps, travaillez en mode manuel en sélectionnant le menu "K" ou le mode personnalisé.

Remarque :

Pourquoi régler manuellement la balance des blancs, il faut savoir que les fabricants ne sont pas d'accord sur les différentes valeurs par défaut des appareils. Par exemple pour la Canon EOS 1-D la valeur lumière du jour est réglée à 5200 K, sur d'autres modèles de la gamme Canon on aura 5500 K et même 5900 K, pour Nikon cela varie entre 5200 et 5400 K.

Ce qui nous amène à avoir des différences de 800 K entre le réglage du flash à 6000 K et la lumière du jour à 5200 K pour le EOS 1-D, entrainant des dominantes sur l'arrière plan lors d'une photo avec flash.
Autre exemple flagrant avec le Nikon D-40, lors du choix en 'Lumière Tungstène", l'appareil à tendance à aller vers des couleurs plutôt très chaudes. Il est important de bien connaître les courbes de son appareil pour obtenir de meilleurs résultats en compensant manuellement si nécessaire.

3. La balance des blancs en manuel :

Une fois le menu "K" choisi, il vous faudra vous mettre en mode "liveview" pour voir la scène à travers l'écran du Canon.


Avec la molette du dessus vous pourrez, dans le menu "WB" (accessible en appuyant sur le bouton au dessus pas loin du déclencheur), régler la température de couleur qui vous convient le mieux. les réglages sont par paliers de 100K de 2500 à 10 000K alors que le mode automatique lui permet seulement une échelle de 3000 à 7000K.

Balance personalisée sur un Canon 5D Mark II.

Avec la fonction personnalisé < >, vous pourrez prendre la référence du blanc sur une photo qui vous aurez prise. Sélectionnez le mode personnalisé dans le menu "Balance des blancs" puis dans "B.blanc personel" choissisez une photo et validez avec la touche SET.

Sinon vous pouvez choisir manuellement l'un des presets que vous offre l'appareil : lumière du jour, tungstène, ombre, fluorescent etc....

4. Aller plus loin avec la Balance des blancs :

En sélectionnant "Ecart br. Bal" en dessous du menu "balance des blancs" vous avez accés à la correction de chaque couleur sur 9 niveaux, chaque niveau de correction correpond à une valeur de 5 mired.

Correction plus précise de la valeur des blancs.

Cette unité "Mired" exprime les écarts de couleur de façon linéaire, quelles que soient la température de couleur et la source de lumière. Les lettres correspondent au G : vert, au A : ambre, M : magenta et B : bleu. L'intersection des axes est la référence de votre balance des blancs tel que vous l'avez réglé sur votre appareil, avec les molettes de déplacement, vous pouvez faire varier finement cette balance en jouant sur les axes en rajoutant ou en enlevant une couleur.

L'un des cas extrême c'est une prise de vue dans un lieu avec un mélange de sources comme dans un lieu public, avec des sources à 3200 et d'autres à 5000K dans ce cas vous devrez choisir quelle dominante sera le plus adaptée à votre scène.


5. Matériel pour vous aider à mieux régler la balance des blancs :

Kaiser ProDisk : 

Le ProDisk de Kaiser est l'un des moins chers du marché, mais aussi le moins professionnel de la gamme, Kaiser ne fournit aucun logiciel et documentation pour affiner vos réglages, mais il a le mérite d'exister pour peaufiner vos prises de vues en studio que ce soit en photo ou en vidéo. Il est disponible en 2 modèles un pour les objectifs de 60mm et un autre pour ceux de 90mm.

Le ProDisk de Kaiser se présente en 3 volets :


Le diffuseur qui se place devant l'objectif. On prend une photo avec ce cache sur l'objectif ce qui donne une valeur moyenne pour la température de couleur de la scène que l'on déterminera comme valeur de référence prise en compte par l'appareil pour faire sa correction de la balance des blancs en mode "balance des blancs manuelle".

CANON EOS 5D MKII
Volet Diffuseur.

Le gris neutre détermine la valeur de la balance des blancs ou à mesurer l'exposition correcte. On peut aussi l'insérer dans la scène lors de la première photo pour donner ensuite un point de repère quand on éditera les fichiers RAW par exemple dans Lightroom ou Aperture pour ne citer qu'eux. On manque souvent d'un véritable gris neutre moyen pour régler la bonne valeur d'exposition et de balance des blancs à posteriori.

La charte de couleurs utile, quand prise en photo dans la scène sur la première vue pour faire ses réglages colorimétriques par la suite ou pour faire la calibration de son appareil dans Lightroom par exemple. Ce volet comportant un blanc et un noir, il sera aisé de corriger les hautes lumières et le point noir pour ensuite appliquer ces réglages à toutes les photos de la même série.

Pour ceux qui veulent en savoir plus voici un excellent d'article avec test et bilan du produit.


X-rite Color Checker Passport :

X-rite est un fabricant spécialisé dans la mesure du signal. Ces produits sont reconnus dans le milieu professionnel et permettra d'être au top des corrections de la balance des blancs et le respect des couleurs, condition importante lors d'un tournage publicitaire lorsqu'il faut respecter les couleurs d'un produit.

Color Checker Passport de X-rite.

La charte Passport se compose:
  • D'un niveau de gris pour la balance des blancs.
  • D'un Colorchecker Classic de 24 couleurs pour vos références.
  • D'une série de 26 couleurs qui vous permettrons de contrôler l'exposition avec 8 patchs, la saturation avec aussi 8 patchs et pour finir 10 patchs qui vous permettrons d'accéder à des réglages personnalisés de balance des blancs.
Charte de niveau de gris.

6. Conclusion :

La balance des blancs est un élément déterminant pour obtenir des images de qualités. Mais c'est un élément subjectif, car il dépendra surtout de l'ambiance que vous souhaitez donner à une scène.

Toujours utiliser le mode automatique donnera à vos images une apparence neutre sans style, le traitement en post-production que ce soit pour vos photos (avec Lightroom ou Aperture) ou en vidéo (avec FCPX, Magic Bullet, Da Vinci Resolve) vous permettra de retoucher vos ambiances pour leur donner un style qui dépendra de vos goûts et de votre sensibilité.

 News en Direct :
Retrouvez nous sur Facebook ou Twitter. Des infos en plus sur le monde audiovisuel et surtout des discussions sur les nouveautés.
Et sur la page facebook FCPX Community pour être en contact avec d'autres utilisateurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire